Hogwarts Express 2010

Forum RPG Harry Potter
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les écoles de magie au travers du monde

 ::  :: Là où tout commence :: Annexes :: Les Sorciers et le Monde Magique
LES ÉCOLES DE MAGIE

Bonjour à vous, sorciers et sorcières, qui s'aventurez ici,

Vous allez pouvoir découvrir qu'il n'y a pas que Poudlard dans le monde magique, mais bien plusieurs écoles qui ont leurs propres convictions, fonctionnements et spécialités. Certains d'entrevous ont peut-être justement étudié ailleurs, d'autres ont peut-être même enseigné dans un autre établissement que Poudlard, voir ont travaillé en collaboration. En tout cas, maintenant que notre monde évolue, il est nécessaire que tous connaissent un peu ces écoles cachées aux yeux de moldus. N'oubliez pas vos autorisations auprès du Minister de la Magie si vous comptez vous rendre à une de ces écoles, et surtout respectez leurs coutumes.


Ceci est une liste pouvant évoluer avec le temps, comprenant les écoles officielles des romans ainsi que celles créées pour le forum. Si vous avez des questions, vous souhaitez ajouter un détail, n'hésitez pas à nous contacter.

Merci à vous.

Les écoles de magie au travers du monde Wizarding-School-Map-Top




Sources et remerciements :
©https://harrypotter.fandom.com
©https://www.encyclopedie-hp.org/
©https://www.pottermore.com/
©https://www.gazette-du-sorcier.com/
© Hogwarts Express 2010 pour les adaptations
© Ayaz Bandyopadhyay pour Prakramani Vidyalaya
© Teddy Jones et Elizabeth Magnussen pour St Andrew's Academy

_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
BEAUXBÂTONS


Charme et élégance
L'académie de magie Beauxbâtons


Informations générales

Fondée au début du 13ème siècle, Beauxbâtons est située dans les Pyrénées Françaises et accueille en majorité de jeunes sorciers français, mais également des espagnols, des portugais, des néerlandais, des luxembourgeois et des belges. Son effectif est considéré comme supérieur à celui de Poudlard.

Si l'académie reste très secrète, il est toutefois clairement indiqué qu'elle se situe dans un palais. Ses visiteurs parlent d'un superbe château entouré de jardins à la française découpés par magie dans le relief montagneux. Dans le parc se trouve une magnifique fontaine qui possèderait des pouvoirs de guérison et portant le nom de Flamel, en l'honneur de Nicolas et Pernelle Flamel, tous deux anciens étudiants de Beauxbâtons, et qui ont en partie financé la construction de l'académie grâce à leur or alchimique. Les lieux de l'académie font probablement l'objet de protections spéciales : lieu rendu incartable, sortilège Repousse-Moldu...

Les lieux semblent emplis de délicatesse, des sculptures de glace qui ne fondent pas, semblables à des statues de diamant, des chœurs de nymphes qui donnent la sérénade et d'une cuisine raffinée. L'uniforme de l'école est une robe en soie fine et une cape bleu clair. Dans le parc des Beauxbâtons se dresse la fontaine de Nicolas et Pernelle Flamel, censée détenir des pouvoirs de soin et d’embellissement.

Elle entretient de bonnes relations avec Poudlard malgré leur rivalité lors de compétitions comme le Tournoi des Trois Sorciers, que Beauxbâtons a remporté 62 fois, contre 63 fois pour Poudlard. Cette relation a fait que plusieurs membres de Beauxbâtons ont participé à la bataille de Poudlard contre les Mangemorts, dont Fleur Delacour qui a reçu la médaille du courage de la part du Ministère de la Magie en France pour son implication.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Beauxbâtons est connue pour avoir accueilli de grands noms du monde magique :


  • Nicolas Flamel et sa femme Pernelle. Il est dit qu'ils se sont rencontrés et fiancés dans cette école et leurs talents en alchimie ont fait aussi la renom de l'école ainsi que le financement. Tout au long de sa vie, Nicolas Flamel a soutenu Beauxbâtons.

  • Vincent Duc de Trèfle-Picques. Un sorcier qui a évité la révolution française en créant une illusion sur son propre cou qui faisait croire aux autres qu'il avait été décapité.

  • Luc Millefeuille. Célèbre sorcier pâtissier qui était connu pour empoisonner les Moldus avec ses préparations.

  • La famille Delacour, composée de nombreuses sorcières hybrides vélanes et connues pour leur beauté comme pour leur maitrise élégante de la magie.

  • Olympe Maxime. Ancienne élève, professeur et directrice de Beauxbâtons. Tout comme la présence des hybrides vélanes, elle montre par sa présence la tolérance de cette école envers les hybrides, étant elle même demi géante.

  • La famille Dumont, connue pour poursuivre les recherches en alchimie. Une grande partie des membres de cette famille fait ses études à Beauxbâtons avant de voyager dans le monde pour rassembler d'autres connaissances.


Même si les élèves de Beauxbâtons utilisent le balai volant pour le Quidditch, ils ne l'utilisent pas pour voyager ou se déplacer. En effet le balai manquant d'élégance, ils sont préférés utiliser des chevaux ailés, appelés Abraxans, comme ceux qui tirent leurs carrosses. Les élèves de cette école doivent donc apprendre le vol sur ces créatures.

Ils ont d'ailleurs un système d'enseignements assez proche de Poudlard, sauf que leur version des BUSE se passe en sixième année et non en cinquième année et le cours d'Alchimie est obligatoire. Les élèves se lèvent lorsque leur directrice entre dans une pièce, se déplacent en rang en sa compagnie et restent stoïques devant les moqueries. Ils semblent très respectueux des coutumes.

Ils apprennent aussi rapidement à vivre en compagnie des créatures magiques et des hybrides, il est d'ailleurs fréquent d'en croiser à l'intérieur du palais de Beauxbâtons.

Grâce à la fontaine de Nicolas Flamel, tous les élèves de cette école sont considérés comme beaux.

Les repas se font souvent dans la grande salle à manger, accompagnés par le chant et la danse des nymphes des forêts. Les mets proposés sont réputés pour leur parfum appétissant et leur légèreté.

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

L'académie magique possède aussi une cérémonie de répartition. Chaque élève entrant pour la première fois en ces lieux se retrouvera affilié à une des cinq maisons. En faite la cérémonie de répartition a lieu dès les premiers pas des élèves à Beauxbâtons, lorsqu'ils passent la grande porte pour la première fois, l'esprit de la maison viendra de lui même chercher son élève. Cet esprit ressemble à la projection d'un Patronus et apparait simplement pour rejoindre celui ou celle qui fera parti de sa maison, le corbeau se posera sur l'épaule, la licorne frottera son museau à la joue, un loup se frottera à là jambe, un renard tournera autour, et finalement quand ces quatre maisons auront fini leur sélection, la vouivre apparaitra pour venir chercher l'ensemble des élèves restant.


  1. Corbeau : Le corbeau a toujours eu tendance à choisir des élèves talentueux, mais pas spécialement ceux qui possèdent déjà ce talent. Il aime surtout ceux qui n'abandonnent pas, se battent pour devenir les meilleurs, ceux qui font preuve de persévérance. Il est connu que le corbeau apprécie aussi les esprits plus impulsifs.

  2. Licorne : La licorne aime les élèves créatifs, ceux qui ont une connaissance pouvant exploiter leur imagination pour apporter du renouveau. Cette maison est réputée pour être la plus organisée, mais aussi la plus hiérarchisée. Les sorciers qui viennent de la licorne ont souvent fait une grande carrière.

  3. Loup Argenté :  Reconnue pour avoir été la maison de Nicolas Flamel, le loup s'intéresse particulièrement aux sorciers qui ont de l'ambition mais pas uniquement, il veut des élèves qui ont un sentiment de loyauté envers leurs congénères, ceux qui sont attachés à leur famille et peuvent vivre avec les autres comme si ils étaient des frères. Les élèves de cette maison sont réputés pour être malins.

  4. Renard Doré : Le renard se dispute souvent avec le loup pour son attirance envers les élèves se montrant attaché à leur famille, mais il préfère souvent les jeunes dont le courage n'est plus à prouver, ceux qui ne reculeront pas devant les épreuves ou les difficultés. Fleur Delacour était du Renard Doré. Ce sont majoritairement des élèves de cette maison qui ont été sélectionnés lors du Tournoi des trois sorciers.

  5. Vouivre : La vouivre est peut-être la dernière à choisir mais ce n'est pas pour rien, elle aime se faire attendre et surtout elle aime prendre le temps de bien analyser les élèves présents. Depuis la création de Beauxbâtons, il n'est arrivé qu'une fois qu'elle se présente tôt pour sélectionner un élève, refusant de le voir lui échapper. La vouivre est surtout attirée par ceux qui sont lucides face à l'avenir, ceux qui sont destinés à de grandes choses, mais elle aime les sorciers qui savent user de leurs langues en bien comme en mal. Elle a une mauvaise réputation car les sorciers sortant de cette maison sont plus pragmatiques et peuvent se montrer mesquins.


Comme vous l'auriez compris, Beauxbâtons est spécialisée dans la magie élégante et raffinée, ainsi que dans la zoomagie et l'étude de l'alchimie. Hors ces spécialités, leur enseignement reste assez proche de celui de Poudlard, ce qui aide surement à "l'amitié" entre ces deux écoles prestigieuses. Le savoir vivre a une place importante dans l'éducation de Beauxbâtons, voulant que chaque élève puisse être un digne représentant de l'enseignement à la française... Surtout avec les échanges entre écoles.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
DURMSTRANG


Tempête et exhortation
L'institut Durmstrang


Informations générales

Fondé par Nérida Vulchanova au 11ème siècle, l'Institut Durmstrang est dissimulée quelque part dans le grand nord de l'Europe. L'Institut en lui même n'est pas très grand, ne possédant que quatre étages et son confort est des plus primaire. A tout cela il faut ajouter le froid mordant, les longs hivers et les très courtes journées. L'environnement de Durmstrang a tout pour renforcer le corps et l'esprit de ses élèves. Il possède un parc immense qui est recouvert de montagnes et de lacs. L'institut possède également un immense navire d'apparence spectrale qui s'enfonce dans les profondeurs des eaux pour voyager au travers du monde. Le vaisseau est habituellement amarré sur un lac situé derrière l'école.

Malgré sa taille plus petite, Durmstrang possède plus d'effectifs que Poudlard et accueille une majorité d'élèves de l'Europe de l'Est ainsi que de l'Europe du Nord. Cette école, aussi dangereuse que puissante, est interdite pour les nés-moldus et sait se montrer assez strict pour les Sang-mêlés. Ceci plus les rumeurs au sujet de l'enseignement de la magie noire font que l'institut possède une très sombre réputation dans le monde des sorciers. Hors la Sorcière Bulgare qui fonda l'école et qui trouva la mort mystérieusement, la majorité des directeurs de Durmstrang avaient un lien avec la magie noire.

Durmstrang est l'une des plus secrètes de toutes les écoles au sujet de ses allées et venues, de sorte que personne ne peut être tout à fait certain d'où elle se trouve. Les visiteurs, qui se voient conformer aux charmes de mémoire pour effacer de leur esprit la façon dont ils sont arrivés, parlent de vastes motifs tentaculaire avec de nombreuses vues superbes.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Durmstrang a accueilli plusieurs grands noms de la magie, que ce soit comme élèves, professeurs ou directeurs, ainsi que bien des noms tristement célèbres.


  • Nérida Vulchanova, sorcière bulgare, fondatrice, professeur et directrice de l'institut. Elle était considérée comme une puissante et brave sorcière mais trouva la mort peu de temps après l'ouverture de l'école d'une façon des plus étrange.

  • Harfang Munter. Ce sorcier bulgare fut le second directeur de l'institut et imposa l'étude des magies martiales ainsi que des duels aux élèves de l'école. C'est aussi à partir de lui que l'école refusa les nés-moldus.

  • Igor Karkaroff. Ancien élève de Durmstrang, il faisait parti rejoindre les Mangemorts lors de la première guerre de Voldemort. Après un enfermement à Azkaban et une forme de rédemption, il est devenu à son tour directeur de Durmstrang. Il était considéré comme un Directeur très dur envers les élèves au point que certains parents retirèrent leurs enfants de l'institut.

  • Gellert Grindelwald. Un des mages noirs les plus célèbres et les plus meurtriers avec Voldemort , ancien possesseur de la baguette de sureau, il était un des meilleurs élèves de Durmstrang. Il utilisa le symbole des reliques de la mort comme signature, laissant cette marque sur certains murs de l'Institut. Encore aujourd'hui certains élèves portent cette marque, tel un signe de provocation.

  • Viktor Krum. Sorcier bulgare reconnu comme étant un grand sorcier, un élève brillant, un membre talentueux de l'équipe de Quidditch de Bulgarie et le champion de son école pour le Tournoi des Trois Sorciers. Malgré de grandes connaissances en magie noire, Viktor est un sorcier tolérant, ne jugeant pas les nés-moldus et permettant même à Durmstrang de regagner en réputation.

  • Ajattara Kiimamaa. Sorcier finnois et fondateur de la maison Mesikämmen. Il était connu pour disparaitre pendant des jours, des semaines, des mois... et de revenir du jour au lendemain avec plusieurs peaux de bêtes et de loup-garous. Malgré ses nombreuses chasses, il respectait les bêtes qu'il tuait et communiait avec eux après leur mort.

  • Svarog Koukerovden. Sorcier bulgare et fondateur de la maison Letyashtkrak. Alors que Nérida Vulchanova a connu une mort étrange assez tôt après la fondation de Durmstrang, Svarog Koukerovden lui a vécu vieux, très vieux, et à survécu à vingt-trois tentatives de meurtres sur sa personne. D'après certaines légendes, il aurait souvent côtoyé des vampires.

  • Drago Malefoy. Il a été inscrit à l'Institut de Durmstrang par son père Lucius Malefoy qui pensait que cet établissement ferait de son fils un sorcier fort. Mais sa mère arriva à convaincre Lucius d'envoyer Drago à Poudlard, mettant en avant la mauvaise réputation de l'institut et la distance qui allait les séparer.


Les élèves de l'école portent des robes rouges sang, ainsi que d'épaisses capes de fourrure pour se protéger du froid, qui leur donnent une carrure plus impressionnante. Plusieurs portent sur leur costume le symbole des reliques de la mort.

Ils semblent tous très disciplinés, stricts et sérieux, rappelant la dureté de Durmstrang. Les élèves sont forts de corps et d'esprit, à la fois à cause du froid fréquent dans l'institut où le feu ne peut être allumé que pour pratiquer la magie, et le manque de confort. Une culture de peur et d'intimidation était encouragée parmi les étudiants.

Le vaisseau est habituellement amarré sur un lac situé derrière l'école, et les élèves s'entraînent à plonger depuis le pont, en été comme en hiver. Hors ce navire, les élèves apprennent à maitriser le balai volant et sont souvent poussé à pratiquer le Quidditch de manière professionnelle. Ce sport n'est pas considéré comme un jeu à Durmstrang et n'a pas de place pour la médiocrité. D'ailleurs les étudiants de l'institut profitent souvent du parc et de ses nombreuses montagnes pour s'entrainer au balai.

Les duels de magie sont souvent pratiqués et sont même encouragés pour régler les conflits entre élèves, faisant régner une forme d'hiérarchie entre étudiant par la loi du plus fort.

Les hybrides ne sont pas les bienvenues à Durmstrang, tout comme les nés-moldus, surtout que certaines activités pratiquées par les étudiants de cette école consistent à chasser les créatures magiques, traquer des loup-garous pour leur fourrure ou encore collectionner des morceaux de créatures humanoïdes. Il parait que les actes les plus barbares de l'institut ont pris fin au 18ème siècle, mais il ne serait pas étonnant qu'il existe encore des clubs secrets pratiquant ces "chasses".

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

L'Institut de Durmstrang possède une répartition des élèves dans trois maisons. La concurrence entre les maisons est poussée à l'extrême au point de pousser la maison la plus faible vers une forme de servitude envers la maison la plus forte. Ainsi les confrontations sont souvent de mises et le pragmatisme est encouragé.

La cérémonie de répartition se passe en deux étapes, la première quand les élèves arrivent pour la première fois à l'Institut Ils doivent jeter un papier avec leur nom dans une grand vasque accueillant une flamme rouge. Au moment où le papier est consumé, la flamme fait apparaitre la créature symbolique de la maison qui accueillera l'élève. La seconde étape est une initiation dépendante de la maison dans laquelle rentre l'élève et qui est propre à cette dernière. Si lors de la première étape la flamme prend la forme d'un Vodník - un vieil homme nu avec un visage de grenouille, une barbe, des cheveux longs, un corps habillé d’algues et de boue, et habituellement recouverts par les écailles de poisson - ou si il échoue à l'initiation de sa maison, il se retrouvera alors banni de Durmstrang.


  1. Mesikämmen : La première maison de l’institut est celle des Mesikämmen, ce qui signifie « pattes de miel ». Le blason de la maison est représenté par un Otso, une créature magique du grand nord de l’Europe ressemblant à un ours et dont le nom ne doit pas être prononcé, avec une forêt poussant sur son dos. Cette maison fut fondée par un sorcier finnois connu sous le nom de Ajattara Kiimamaa. Cette maison est connue pour accueillir des élèves débrouillards, endurants et courageux. Les élèves qui rentrent dans cette maison ont pour rite d’initiation une épreuve de survie, ils sont envoyés de l’autre coté de l’immense parc de Durmstrang et doivent retrouver leur chemin jusqu’à l’Institut. Un élève sur six échoue à cette épreuve. C'est la maison qui possède le plus haut taux d'échec à l'initiation. La rumeur dit que les sorciers de cette maison comprend le plus grand nombre de champion de Quidditch mais aussi ceux qui ont le moins d'affinité avec la magie noire. Viktor Krum est l'actuel directeur de cette maison.

  2. Malkiyatpied : La seconde maison de l’institut est celle des Malkiyatpied, ce qui signifie « Petit pied ». Le blason de la maison est représenté par un Ispolin, une race de géants tueurs de dragons, portant une roche dans ses mains. Cette maison fut fondée par la fondatrice de Durmstrang, Nérida Vulchanova. Cette maison est connue pour accueillir des élèves qui ont un véritable leadership, qui n’éprouvent pas le besoin de tricher et savent se montrer particulièrement inventif. Les élèves qui rentrent dans cette maison ont pour rite d’initiation une épreuve de convictions, ils doivent plonger du navire dans les eaux froides du lac derrière l’institut pour retrouver un blason de leur maison. Une fois de retour à la surface avec leur blason, ils doivent crier le nom de Malkiyatpied. Si le cri manque de convictions, le blason ne brillera pas et s’assombrira, sans ce cas c’est un échec. Un élève sur dix-sept échoue à cette initiation. Les sorciers de la maison Malkiyatpied sont souvent les plus talentueux en duel et d’après certaines rumeurs, cette maison comprendrait le plus de sorciers arrivant à lancer des sortilèges sans baguette.

  3. Letyashtkrak : La troisième maison de l’institut est celle des Letyashtkrak, ce qui signifie « Jambes volantes ». Le blason de la maison est représenté par un Sombral, un cheval ailé sombre ne pouvant être vu que par ceux ayant côtoyé la mort, avec une chauve souris posée sur sa tête. Cette maison fut fondée par Svarog Koukerovden. Cette maison est connue pour accueillir des élèves qui sont prêts à tout pour réussir, avec un certain coté hautain et une force de caractère qui les pousse à toujours se surpasse. Les élèves qui rentrent dans cette maison ont pour rite d’initiation une épreuve inconnue. En effet, chaque année la maison Letyashtkrak décide de changer l’épreuve du rite pour ainsi surprendre les nouveaux venus. Mais depuis maintenant une trentaine d’année, la maison Letyashtkrak est obligée de faire valider l’épreuve auprès du Directeur avant la rentrée. Cette règle a été imposée lorsqu’un rite d’initiation a causé la mort de six nouveaux élèves. En moyenne, un élève sur onze échoue à cette épreuve. Les sorciers de la maison Letyashtkrak sont connus pour avoir une très bonne affinité avec les arts sombres et d’après les rumeurs ils sont de très bons investigateurs. Gellert Grindelwald était un élève de cette maison et y a laissé sa marque. C’est pour ça que la majorité des élèves portant le symbole des reliques de la mort se trouve à Letyashtkrak.


Les enseignements pratiqués à Durmstrang changent des autres écoles sur certains points. Premièrement, cette école ne donne pas de cours de Défense contre les forces du mal mais donne à la place un enseignement des Arts sombres. De plus les cours de vol sur balai sont pratiqués tout au long des années. La magie martiale ainsi que les duels sont des cours officiels, pas des options ni des clubs. Il y a par contre presque aucun enseignement de l'histoire des moldus. Les sorciers venant de l'Institut sont connus pour pratiquer une magie assez directe et franche, souvent peu élégante mais plus agressive. Il y a eu aussi beaucoup de sorciers qui à force de luttes ont appris à utiliser la magie sans baguette. Il est aussi noté que le sortilège noir de feudeymon est appris relativement tôt par les élèves et est même utilisé pour les évènements festifs. De plus les étudiants maitrisent l'utilisation d'un lourd sceptre qui favorise l'utilisation de la magie basée sur le feu.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
ILVERMORNY


Ouverte et généreuse
L'école de sorciers et de sorcellerie Ilvermorny


Informations générales

Fondée en 1627 dans le Massachusetts, sur le mont Greylock, par Isolt Sayre. L'école n'était à l'origine qu'un simple cottage en pierre contenant deux professeurs, dont un moldu, et deux étudiants. Les deux élèves furent adopter par le couple fondateur et à quatre ils vinrent donner naissance à une véritable école qui allait pouvoir aider les sorciers locaux à apprendre la magie comme elle l'était enseignée à Poudlard. En effet, les sorciers d'Amérique du Nord n'avaient pas de formations autres qu'un partage de tradition et ne savaient même pas utiliser de baguettes magiques.

Le couple fondateur s'était ainsi mis à la fabrication de baguettes pour leurs futurs élèves, des étudiants qui étaient des Amérindiens des tribus Wampanoag et Narragansett et qui avaient partagé leurs connaissances en matière de magie en échange de l’apprentissage des techniques utilisant une baguette. Par conséquent, la magie amérindienne était impliquée dans les fondations d'Ilvermorny. Au cours des années suivantes, l’école s’agrandit encore davantage et en 1634 il y avait suffisamment d’enfants pour les compétitions inter-maisons.

Après l'attaque de Gormlaith Gaunt, la tante de la fondatrice, et sa défaite, Isolt et James ont enterré la baguette de Serpentard dans l'enceinte de l'école. En un an, un arbre à serpent a poussé du sol où il a été enterré. Toute tentative de le tuer ou de l'élaguer échoua et il fut conservé après avoir découvert que l'arbre possédait de puissantes propriétés médicinales. En mémoire de James et Isolt, deux grandes statues de marbre à leur effigie sont érigées de part et d'autre de la grande porte du château d'Ilvermorny.

Au 18ème siècle, Ilvermorny devint un château de granit et de plus en plus de professeurs furent ajoutés pour faire face au nombre croissant d'étudiants. À ce stade, l'école était devenue un internat. Ilvermorny a acquis la même réputation que d’autres écoles de magie et le corps professoral a décidé de cacher leur école sous des illusions et enchantements, dont certains lui donnent l’air de nuages brumeux aux aux yeux des moldus.

Ilvermorny est devenue, avec le temps, une des plus grandes écoles de magie au monde. Elle est considérée comme la moins élitiste et la plus tolérante, acceptant tous les étudiants du monde entier, quelque soit leur niveau ou leur nature. Cet établissement est même la première a avoir créé un programme d’échange d’étudiants. D'ailleurs la station de métro Damen Blue Line à Chicago, dans l’Illinois, est utilisée pour les échanges d'étudiants avec Poudlard..

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Ilvermorny est une école qui dès sa création a accueilli des noms devenus célèbres dans le monde magique :


  • Isolt Sayre. Sorcière irlandaise de Sang-Pur. Descendante des célèbres Salazar Serpentard et Morgane, fondatrice d'Ilvermorny et de la maison du Serpent Cornu, protectrice des Serpents Cornus, fabricante de baguettes magiques, Fourchelang et maitresse des arts sombres. Cette sorcière aurait pu devenir une grande puissance du monde Magique mais elle a consacrée sa vie pour les autres, épousant un moldu, protégeant les plus faibles et apportant la connaissance autour d'elle. Elle était la détentrice de la baguette de Salazar Serpentard.

  • James Steward. Moldu et époux d'Isolt, fondateur d'Ilvermorny et de la maison Puckwoodgenie. Même si cet homme n'a jamais été un sorcier, il a pourtant été un professeur de cette école et même son directeur. Il est aussi celui qui a taillé toutes les baguettes pour Isolt et pour l'école. C'est en son honneur qu'Ilvermorny est toujours restée tolérante et ouverte, même aux plus médiocres. Après tout, qui aurait pu imaginer un jour voir un Moldu à la tête d'une école de magie ?

  • Webster Boot. Fils adoptif d'Isolt et James, premier élève d'Ilvermorny, fondateur de la maison Womatou. Il est finalement devenu un Auror de renom, repartant vivre en Grande Bretagne où sa descendance a continué à perdurer. Il paraitrait que depuis sa jeunesse, Webster a toujours été un excellent duelliste.

  • Chadwick Boot. Fils adoptif d'Isolt et James, premier élève d'Ilvermorny, fondateur de la maison Oiseau-Tonnerre. Chadwick est devenu un excellent sorcier, très aguerri. Il a parcouru le monde et a publié les « Sortilèges de Chadwick », devenus par la suite des ouvrages de référence au sein de l'école Ilvermorny. Il s'est marié avec Josefina Calderon, une guérisseuse mexicaine et leur famille est encore aujourd'hui l'une des plus éminentes de la communauté magique américaine. Certaines rumeurs disent qu'il possédait un don de divination.

  • Rionach Steward. Fille génétique d'Isolt et Steward, soeur jumelle de Martha Steward II, elle a étudiée à Ilvermorny avant de devenir professeur de Défense contre les forces du mal. Fourchelang, elle a décidé de ne jamais se marier et de n'avoir aucun enfant, refusant de faire prospérer la lignée de Serpentard. D'après certains livres, aucun sorcier n'aurait pu rivaliser avec elle dans le domaine de défense contre les forces du mal. Sa soeur jumelle était une Cracmol.

  • Eulalie Hicks. Ancienne étudiante de cette école, le Professeur Eulalie « Lally » Hicks est finalement devenue Professeur des charmes au début du vingtième siècle et était régulièrement en contact avec le sorcier français Nicolas Flamel.

  • Seraphina Picquery. Elève d'Ilvermorny dans la maison du Serpent Cornu, elle est devenue la Présidente du Congrès magique des Etats-Unis d'Amérique de 1920 à 1928. Elle a fait de l'Oiseau Tonnerre une espèce protégée et a ensuite étendu la loi à toutes les créatures nord-américaines. Elle est aussi une des très rares étudiantes de l'école qui avait été choisi par les quatre maisons.

  • Porpentina Goldstein. Elève d'Ilvermorny dans la maison de l'Oiseau Tonnerre, Porpentina Esther Scamander "Tina" née Goldstein, épouse de Newt Scamander, Auror et ayant participé à la guerre contre Grindelwald. Cette sorcière avait eu un début de vie assez calme avant la guerre, mais s'est révélée justement grace aux combats et la présence de Newt. Pourtant dès l'école, ses professeurs avait dit qu'elle était destinée à de grandes choses. En effet, Porpentina était une élève douée en défense contre les forces du mal, divination, métamorphose, sortilèges, les charmes, les duels et même la magie non verbale.

  • Percival Graves. Comme toute sa famille, il a étudié la magie dans la grande école d'Ilvermorny. Il est devenu ensuite un auror, ainsi que le Directeur de la sécurité magique et le Chef du département de l'application de la loi magique. Malheureusement la carrière de Percival prit fin quand Grindelwald vola son identité.

  • Queenie Goldstein. Elève d'Ilvermorny dans la maison de Puckwoodgenie. Malgré sa carrière discrète, Queenie était une élève brillante, appliquée dans bien des matières mais aussi maitrisant la magie non verbale et magie sans baguette. Elle possédait aussi un don de Legilimencie. Queenie était une fervente défenderesse du droit de dévoiler l'existence du monde magique aux Moldus.

  • Dorcus Twelvetrees. Elle était une sorcière américaine qui vécut au 18ème siècle. Fille d' Aristote Twelvetrees , elle était responsable de l'une des plus grandes violations du Statut international du secret, qui a conduit à l'adoption de la loi de Rappaport. Loi qui perdura de 1790 à 1965, interdisant aux sorciers de se marier ou de se lier d'amitié avec les Moldus et interdisant aux enfants sorciers à posséder une baguette en dehors de l'école, cela jusqu'à leur 17 ans.

  • Violetta Beauvais, Shikoba Wolfe, Thiago Quintana et Johannes Jonker. Tous des fabricants de baguettes de la fin du 18ème et début du 19ème siècles. Tous avaient un style bien à eux, mais aucun de ces créateurs n'a su rivaliser avec les baguettes d'Isolt et James.

  • La famille Wallace. Famille de lycan amérindiens, marqués d'un triskel tatoué entre les omoplates pour contenir le loup en eux. Beaucoup d'entre eux étaient élèves de cette école et en sont devenus ensuite des professeurs. Killian Wallace en tant que professeur de soins aux créatures magiques, Millie Wallace comme professeur de sort et enchantement. Cette famille possède une très bonne réputation au coeur de l'établissement et prouve que la tolérance légendaire d'Ilvermorny est toujours présente.



Après la cérémonie de répartition, les élèves devaient passer dans une grande salle pour choisir leur baguette. La majorité des baguettes présentes étaient des oeuvres d'Isolt et James. De 1790 à 1965, les élèves devaient laisser leur baguette à l'école jusqu'à ce qu'ils aient 17 ans, où ils pouvaient obtenir un permis de port de baguette.

Les robes d'Ilvermorny sont bleues et canneberges. Les couleurs honorent Isolt et James: bleu parce que c’était la couleur préférée d’Isolt et parce qu’elle avait souhaité être dans la maison de Serdaigle pendant son enfance; canneberge en l'honneur de l'amour de James pour la tarte aux canneberges. Toutes les robes d'étudiants d'Ilmermony sont fixées par un nœud gordien en or, en souvenir de la broche Isolt trouvée dans les ruines de la maison d'origine Ilvermorny .

Aujourd’hui encore, un petit groupe de Puckwoodgenies continue à travailler à l’école, sans cesser de pester et de répéter qu’ils n’ont aucune envie de rester. Malgré tout, pour une raison mystérieuse, on les y retrouve à chaque rentrée. Parmi eux se trouve une créature particulièrement âgée répondant au nom de « William ». Riant à l’idée d’être celui qui aurait sauvé la vie d’Isolt et de James, il se plaît à répondre à quiconque évoque cette hypothèse que le premier William aurait maintenant plus de 300 ans s’il avait survécu. Toutefois, à ce jour, personne n’a encore pu déterminer l’espérance de vie exacte d’un Puckwoodgenie. William ne laisse nul autre que lui polir la statue de marbre d’Isolt à l’entrée de l’école et chaque année, à l’anniversaire de sa mort, on le voit fleurir sa tombe — chose qui le met de fort méchante humeur si par malheur, l’on vient à l’évoquer.

Il est dit que les serpents cornus, espèce éteinte en Angleterre suite à un trop grand massacre de la part de sorciers s'intéressant à leur joyau frontal, est une race qui a trouvé refuge dans les marais non loin de l'école. Beaucoup pensent qu'Isolt leur rendait visite régulièrement et que depuis ils se sentent protéger en ces lieux.

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

L'école de sorciers et de sorcellerie d'Ilvermorny comporte quatre maisons. La cérémonie de la Répartition se fait dans le hall d'entrée de l'école, face aux statues qui représentent les quatre créatures symboles des maisons. Les nouveaux étudiants font leur entrée dans le hall sous le regard de toute l'école qui les observe depuis le balcon à l'étage et attendent qu'on les invite, chacun leur tour, à se tenir sur le symbole du nœud gordien au milieu de la place. L'élève présenté attend alors le verdict : si une statue désire voir l'élève rejoindre sa maison, elle s'anime - le Serpent cornu en faisant s'illuminer le cristal sur son front, le Womatou en rugissant, l'Oiseau-tonnerre en battant des ailes et le Puckwoodgenie en levant sa flèche dans les airs. Dans le cas où plusieurs statues invitent un élève à la rejoindre, il en revient à l'étudiant de choisir quelle maison il désire rejoindre. Environ une fois tous les dix ans, il arrive que les quatre statues s'animent pour un élève.


  1. Serpent cornu : La maison du Serpent cornu a été fondée par Isolt Sayre. Elle lui a donné ce nom en hommage à son animal magique préféré, dont elle se sent très liée. Son blason est un Serpent cornu formant le nœud gordien de la broche de la mère d'Isolt. Tandis que certains pensent que le Serpent cornu offre une place dans sa maison aux élèves érudits, d'autres disent qu'elle est la symbolique de l'esprit des sorciers. Il paraitrait que les sorciers de cette maison savent cacher leur véritable force.

  2. Womatou : La maison du Womatou a été fondée par Webster Boot, qui l'a ainsi nommé en l'honneur de son animal magique préféré. Le Womatou favoriserait les guerriers ou représenterait le corps sorciers. Cette maison a remporté le plus de prix dans les différents concours de magie.

  3. Oiseau-tonnerre : La maison de l'Oiseau-tonnerre a été fondée par Chadwick Boot, qui l'a ainsi nommé en l'honneur de son animal magique préféré. L'Oiseau-tonnerre choisirait davantage les aventuriers ou favoriserait l'âme des sorciers. Il est dit que l'Oiseau-Tonnerre apprécie d'avoir des élèves animagus.

  4. Puckwoodgenie : La maison du Puckwoodgenie a été fondée par James Steward, qui lui a donné ce nom car les histoires sur William le Puckwoodgenie l'ont toujours fait rire. Selon différentes idées, le Puckwoodgenie serait la symbolique du cœur des sorciers ou favoriserait ceux qui ont des qualités de guérisseur. Il faut savoir que les élèves de cette maison sont connus pour être des coeurs tendres et des amoureux de la vie.


Ilvermorny donne des cours pouvant ressembler à ceux de Poudlard. Même si ces derniers sont plus ouverts et touchent plusieurs niveaux de difficultés, les professeurs se montrent strict pour pousser les élèves à redoubler d'efforts. La liste des cours et des options ressemble fortement à Poudlard, sauf que le niveau en Enchantements et en Métamorphose est plus poussé. De plus, depuis le début du 20ème siècle, des cours de Xylomancie sont disponibles en option. En l'honneur des tribus amérindiennes, Ilvermorny encourage ses élèves à la pratique de magie sans baguette et même sans incantations. Depuis maintenant une dizaine d'année, l'école donne aussi un cours sur les hybrides, leurs coutumes et leurs besoins vitaux pour encourager la compréhension ainsi que la tolérance.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
CASTELOBRUXO


Respect et harmonie
Le Château de Castelobruxo


Informations générales

Fondée il y as un peu plus de mille ans par les Aztèques, les Incas et les Mayas, cette école se trouve au milieu de la forêt amazonienne au nord du Brésil et accueille des étudiants de toute l'Amérique du Sud. Le château de Castelobruxo est un imposant édifice carré de roche dorée, souvent comparé à un temple dont la magie ne laisse apparaitre que des ruines pour les yeux moldus. Cette école est sous la protection de petits êtres exceptionnellement espiègles à la fourrure extraordinaire appelés Caipora.

Il existe beaucoup de mystères autour de cette école qui semble vivre en parfaite harmonie avec la nature environnante ainsi qu'avec toutes les créatures de la région. En effet Castelobruxo n'a aucune protection magique par rapport aux créatures, les laissant rentrer ou circuler dans l'école comme si elles étaient chez elles. Pour les professeurs et le directeur de l'établissement, ce sont les sorciers qui viennent sur le territoire des créatures et ce sont à eux à s'habituer à leur présence ainsi qu'à les respecter, non à eux à se tenir à l'écart pour ne pas déranger. Ce qui cause de temps en temps quelques complications car les Caiporas aiment réveiller les étudiants la nuit ou perturber la vie de l'école. D'après certaines légendes, pendant plus de trente ans un couple de Dent-de-vipère du Pérou aurait élu domicile sur le point le plus culminent de Castelobruxo et empêchaient la pratique du vol.

Aujourd'hui, le Chateau est très ouvert au monde, se montrant très motivé par les échanges avec d'autres écoles et appréciant que les élèves communiquent avec ceux d'autres pays. Tout comme Castelobruxo décide d'accueillir tous les sorciers souhaitant passer un temps chez eux pour partager leurs coutumes avec ces derniers. Mais n'oubliez pas, en vous rendant là-bas, ne vous attendez pas à voir des stades de Quidditch, de trouver de magnifiques villages aux alentours, Castelobruxo est au milieu de la forêt amazonienne et respecte sa nature. En vous rendant au chateau, vous acceptez de vivre dans un milieu plus sauvage et naturel, un milieu où le confort ne sera jamais une priorité.

Il y a bien longtemps, Castelobruxo était une école de magie ouverte et acceptant même la présence de moldus. C'est uniquement l'arrivé des colons portugais qui a poussé le Directeur du Chateau et les professeurs à changer les règles et interdire l'accès de la cité aux non sorciers. En effet, à l'arrivé des colons, ces dernières commencèrent à massacrer ceux qui avaient connu Castelobruxo, le Chateau d'Or, voulant la trouver et la piller. Le Chateau était aussi connu sous le nom de la Cité d'El Dorado. Alors pour protéger les lieux, les élèves, mais aussi les moldus des environs, ils lancèrent deux enchantements, un effaçant Castelobruxo des souvenirs des êtres ne possédant pas de magie, et un autre donnant au chateau une apparence de ruines aux yeux moldus.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Castelobruxo a eu de très bons élèves dans son école mais finalement ces derniers ne sont que peu connus dans le monde magique. Simplement car beaucoup de sorciers du Chateau ont décidé d'avoir une vie discrète.


  • Libatius Borage. Ce sorcier connu pour être talentueux dans les potions était un élève du Chateau. Il a d'ailleurs été reconnu pour trois grands ouvrages du monde magique : le Manuel avancé de préparation des potions, les Antivenins asiatiques et Ayez votre propre Fiesta en Bouteille

  • João Coelho. Le fameux capitaine de la célèbre équipe de Quidditch des Rase-cimes de Tarapoto était un élève talentueux de Castelobruxo. La légende dit qu'il est le sorcier qui murmure aux oreilles des balais. Même si ces derniers n'en ont pas.

  • Bill Weasley. William Arthur Weasley dit Bill était un élève de Poudlard qui a toujours gardé un contact avec un étudiant du Chateau. Bill rêvait de se rendre là bas pour un échange mais malheureusement sa famille ne pouvait pas payer le voyage. Du coup son correspondant offensé l'a châtié en lui envoyant un chapeau maudit qui faisait perdre les oreilles.

  • Benedita Dourado. Ancienne Directrice du Chateau, lors d'une visite à l'école de magie britannique Poudlard, elle s'est moquée du directeur de l'époque, Armando Dippet, qui exprimait son désarroi face aux problèmes que lui posaient l'esprit frappeur, Peeves. Benedita lui a alors répondu qu'elle pouvait lui envoyer des Caipora, des créatures qui gardent Castelobruxo, pour lui "montrer ce qu'est vraiment un problème". Dippet a cependant décliné l'offre. Elle n'est pas restée longtemps, ne supportant pas les méfaits des petits êtres de la foret.

  • Bochica. Ancien élève, professeur puis directeur du Chateau, il était le héros fondateur de la culture chibcha et considéré par ces derniers comme un dieu. Lorsque les envahisseurs européens sont arrivés en Amazonie dans la quête de l'El Dorado, Bochica passa des jours et des nuits à pratiquer un puissant sortilège qui fit disparaitre plusieurs moldus pour les protéger. D'après la légende, ces moldus seraient réapparu plusieurs siècles plus tard dans la foret et auraient repris leur vie comme si rien ne s'était passé. Personne ne sait ce qu'il est advenu de ce sorcier.


Tous les élèves de l'établissement se doivent de porter une robe verte claire et brillante. Une fois la robe obtenue ils doivent se présenter aux Caipora, gardiens du chateau, pour se faire accepter de ces derniers. Il faut savoir que la baguette magique est un instrument qui n'est apparu à Castelobruxo qu'au 17ème siècle, avant les sorciers ne pratiquaient que des magies liées à la nature, aux créatures, aux potions et aux divinations. Il n'y avait que très peu de sortilèges pratiqués. Une fois que les baguettes ont fait leur apparition au Chateau, le fabricant donnait ces dernières aux Caipora qui décidaient à quel étudiant la confier.

Les horaires des cours du chateau changent d'après les saisons. Lors de l'été, période de l'Hiver pour Poudlard, les cours ont lieu de nuit sous les astres et lors de leur hiver, période de l'été pour Poudlard, les cours ont lieu le jour. Et pendant l'automne et le printemps, les cours débutent en après midi et finissent avant minuit. Les sorciers de Castelobruxo considèrent que les phases de la lune ainsi que l'heure de la journée ou de la nuit, ont une influence sur l'efficacité des potions, mais ont aussi une grande importance pour les cours de botanique.

Le Chateau n'a connu la présence des hybrides que très tardivement, et ces derniers ont été très facilement ainsi que rapidement accueilli. Pour beaucoup de sorciers de Castelobruxo, les hybrides sont des sorciers qui ont été béni par la nature et sont plus proches de la source magique que les autres sorciers.

Chaque année, fête du Solstice d'Hiver dure 48 heures, tous les élèves et professeurs portent un masque d'apparence animale, il n'y a plus de maisons, plus de rivalités, tous mangent ensembles, dansent et festoient. Les festivités se terminent autour d'un grand feu où tous viennent déposer leurs voeux pour la prochaine année. Une fois le feu éteint, les élèves attendent la bénédiction des hybrides. Il est dit que si un hybride refuse de donner sa bénédiction à un élève, ce dernier ne verra pas son voeu se réaliser. Avant la découverte des hybrides, les élèves attendaient la bénédiction des Caipora. Le fait que ce rôle ait été attribué aux hybrides et pour Castelobruxo un signe de respect et surtout un grand honneur.


code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

Le Chateau de Castelobruxo possède trois maisons, une pour chaque peuple fondateur. Au tout début il n'y avait pas de cérémonie de répartition, les élèves se rendaient à la maison lié à leur peuple, mais avec le temps et l'augmentation du nombre d'élève, ainsi que la diversité des élèves, une cérémonie a été mise en place. Lors de la première nuit de la rentrée scolaire, les élèves doivent se rassembler devant le Chateau d'or pour se présenter un par un devant le directeur de Castelobruxo. Ce dernier vient leur donner une sorte d'instrument à vent ressemblant à une flute appelé le sifflet de la vie et l'élève doit alors souffler dedans. Si le son qui en sort est le cri d'un rapace, l'élève ira chez les Inti, si c'est un sifflement il ira chez les Quetzalcoatl et si finalement c'est un rugissement qui se fait entendre, il ira chez les Ixchel.


  1. Inti : Maison fondée à la base par les Incas, les Inti ont pour blason un condor aux ailes d'or sont déployées et éblouissent tel le soleil. Inti a toujours eu un penchant pour les élèves au coeur protecteur et à la vision lucide. Les membres de cette maison sont réputés pour être talentueux dans les arts de la divination, mais aussi de grands stratèges.

  2. Quetzalcoatl : Maison fondée à la base par les Aztèques, les Quetzalcoatl ont pour blason un serpent à plume serpentant devant le chateau d'or. Quetzalcoatl aime les élèves changeant, ceux qui éprouvent le doute dans leur vie ou préfèrent se montrer polyvalents. Les membres de cette maison sont connus pour être de très bons zoomages mais aussi pour leurs talents en métamorphose.

  3. Ixchel : Maison fondée à la base par les Mayas, les Ixchel ont pour blason un Jaguar en position de chasse devant la lune. Ixchel est assez particulière, elle aime les esprits logiques mais aussi les guerriers. Les élèves de cette maison sont souvent devenus de bons duellistes mais sont surtout des virtuoses dans les arts des potions. C'est d'ailleurs un sorcier venant d'Ixchel qui a démontré que les phases lunaires avaient une grande influence sur la préparation des potions.


Il est intéressant de noter que depuis la création de Castelobruxo, les Inti et les Ixchel ont toujours été en compétition devant le regard des Quetzalcoalt qui s'amusèrent à jouer les arbitres ou à faire naitre la discorde.

Le Chateau de Castelobruxo pratiquait surtout la zoomagie, la botanique, l'art des potions et de la divination. Ces matières restent les principales de l'école avec l'arithmomancie et l'astronomie même si entre temps se sont ajoutés des cours de métamorphose, de sortilèges et enchantements et de médicomagie. A l'inverse de la majorité des écoles de magie, l'histoire de la magie et l'histoire des moldus n'est pas enseignée. Ils comptent sur les traditions orales pour apprendre aux jeunes les seules informations nécessaires à ce sujet. D'après certains contes, les sorciers de Castelobruxo seraient particulièrement experts dans l'art des malédictions, mais ceci n'a jamais été prouvé.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
KOLDOVSTORETZ


Secret et noblesse
Le palais royal Koldovstoretz


Informations générales

Fondée en 1502 par le Grand-prince de Moscou et de toute la Russie, Ivan le Grand en Russie. Koldovstoretz avait été créée avec une et unique maison et n'accueillait que l'élite et la noblesse du monde magique. Seuls les sangs les plus purs et prestigieux pouvaient espérer devenir membre jusqu'en 1613 où Zmeï, un ancien dragon russe, s'éveilla et causa la destruction de l'école. Grâce à l'aide d'autres sorciers, les survivants de Koldovstoretz arrivèrent à faire tomber le dragon et tous ensembles refondèrent l'école.

La localisation exacte du Palais Royal est totalement inconnue... Il n'existe aucun chemin, aucune route, aucun passage menant jusqu'à Koldovstoretz. L'école est un immense palais blanc qui trône au centre d'une foret dense. Quand les élèves admirent l'extérieur par la fenêtre de la plus haute tour, ils ne voient que la nature à perte de vue. L'hiver est quasiment toujours présent et pour se rendre à l'école comme pour la quitter, ou pour se rendre au terrain de quidditch ou encore au parc des créatures, il faut soit utiliser la poudre de cheminette, soit les portoloins. Koldovstoretz n'accepte aucun échange avec les autres écoles, il n'accepte aucun étranger dans son enceinte. Tout ceci fait du Palais Royal l'école la plus secrète du monde magique. Il faut savoir que chaque élève et chaque professeur de l'école passent un serment inviolable pour garder le secret sur l'établissement.

Finalement cette école est devenue un grand mystère pour le monde extérieur et possède la réputation d'être l'école des ombres. Ce que tous ignorent, c'est qu'à partir du 19ème siècle le Palais Royal est tombé sous l'emprise secrète des Sepulcreux, suivant les écrits d'un ancien sorcier nommé Mordred. Même les élèves ignorent qui sont ceux qui dirigent dans l'ombre, veillant sur l'évolution de Koldovstoretz et de toute façon personne n'a réellement envie de savoir car ceux qui sortent de cet établissement sont majoritairement devenus des grands sorciers.

Pour finir, il faut savoir que malgré ce coté plus sombre et secret, Koldovstoretz reste un établissement imposant, luxueux et confortable. Chaque aile est réservée à une maison et le palais principal aux cours. Il est d'ailleurs important de préciser que le palais royal n'a pas de Directeur mais une Matriarche dont le pouvoir est incontestable.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Koldovstoretz a accepté bon nombre de sorciers au travers des âges dont certains sont devenus des légendes même si leur lien avec l'école était peut-être inconnue.


  • Ivan le Grand : Fondateur de Koldovstoretz, il avait une vision très étroite pour le Palais Royal, voulant n'accueillir que des Sang-purs de la haute noblesse.

  • Michel Ier Fiodorovitch Romanov : Ancien élève du Palais, il a participé au combat contre le Dragon Zmeï avant de devenir Tsar. Il est un des quatre principaux fondateurs du renouveau de Koldovstoretz. Fondateur de la maison de l'épée, il a aussi travaillé sur la mise en place du système de sécurité et secret du Palais Royal.

  • Finiste-Clair Faucon : Sorcier devenu une légende populaire en Russie, c'était un animagus faucon qui de temps en temps rendait visite aux moldus pour les bénir ou les maudire. Si il laissait une plume, c'était signe de chance et de fortune, par contre ceux qui tentèrent de lui faire du mal finirent souvent sous un odieux Impero, comme la jeune femme qui dû partir en quête si loin qu'elle devait user trois paires de souliers de fer, trois bâtons de fonte, et ronger trois pains de pierre. Il était un élève de la maison de la Cape.

  • Kochtcheï l'Immortel : Sorcier qui avait pactisé avec la Harpie Babayaga. Il avait longuement étudié les préceptes de Mordred, le premier Sepulcreux, et pensait avoir trouvé l'immortalité grâce à un Horcrux en forme d'oeuf. Il aimait particulièrement descendre chez les moldus kidnapper des jeunes femmes jusqu'à ce qu'à ce qu'un fiancé en quête de sa moitié traque. Kochtcheï ayant trahi Babayaga, la harpie indiqua au fiancé où se trouvait l'Horcrux et mit fin aux jours de l'Immortel. Il était un élève de la maison de la Cotte de Mailles.

  • Grigori Raspoutine : Surement un des sorciers les plus célèbres, connu du monde Moldu comme du monde Magique. Puissant médicomage, il avait soigné le fils du Tsar de son hémophilie et s'était attiré les faveurs de la couronne de Russie avant d'être traité de sorcier et d'être exécuté... Plusieurs fois... Ancien élève de la maison du Grimoire, il est encore présent à Koldovstoretz et veille comme fantôme sur les reliques de Mordred.


Avant toutes choses, il faut savoir que l'enseignement à Koldovstoretz n'est pas du tout commun aux autres écoles. En effet, le Palais Royal suit les enseignements de Mordred et quatre reliques de ce puissant sorciers sont présentes, une dans chaque maison. Après sa refonte, Koldovstoretz n'avait qu'un élève sur vingt qui était né-moldu, et sur le premier siècle il n'y avait eu qu'un seul élève hybride. Maintenant les choses ont évoluée et même si ils restent minoritaires, il y a plus de chances de croiser des sorciers nés-moldus, mais les hybrides restent encore extrêmement rare.

Le Palais Royal est méconnu du reste du monde des sorciers, son enseignement et son histoire étant des plus secrets mais malgré tout certaines choses sont connues sur cette école. Par exemple, il est dit que les élèves de Koldovstoretz n'utilisent pas de balais volant mais usent directement de troncs d'arbres pour voler. Tout comme au tournoi de potions, ce sont souvent des élèves de cette école qui en sortent vainqueurs.

Les seules créatures que vous allez croiser dans cette école sont des géants qui participent régulièrement aux constructions et réparations des Palais. Ils sont aussi les gardiens des lieux, veillant à ce qu'aucun être non désirable fasse son entré. Les élèves sont habitués à les côtoyer et se doivent d'accepter leur présence.

Depuis la refonte de Koldovstoretz, il n'y a que trois fêtes officielles, la première étant celle de la fondation du Palais Royal, la seconde étant le jour de la victoire contre le Dragon Zmeï et la dernière est appelée le jour du renouveau, une fête qui partage étrangement la date de la défaite de Mordred contre Arthur mais qui est surtout un jour de concours dans différentes matières où les meilleurs élèves de chaque maison s'affrontent. Les Champions du jour du renouveau passent ensuite une journée avec la Matriarche et les spectres de l'école pour recevoir le titre honorifique de gardiens des reliques.

Pour finir, il faut donc rappeler que Koldovstoretz n'a pas de directeur mais une Matriarche. Seule une femme a le droit de diriger l'école car avant d'être une forme de directrice, elle est surtout la mère de tous les élèves.


code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

Le Palais Royal Koldovstoretz ne fait pas réellement de cérémonie de répartition et d'ailleurs il est impossible pour un sorcier ou un élève de s'inscrire à cette école. Chaque année, la Matriarche apporte à chaque relique un exemplaire du livre des jeunes sorciers avec la liste de tous les enfants sorciers recensés qui atteignent leur onze ans. Un mois avant la rentrée, les enfants choisis se retrouvent avec une marque sur le revers de leur main, qui représente le blason de la maison à laquelle ils seront affiliés. Cette marque est aussi une sorte de clé magique qui leur permet de rentrer à Koldovstoretz sans se faire rejeter par les sécurités de l'école. Il paraitrait qu'il arrive de temps en temps qu'un enfant qui n'était pas dans les registres, soit parce qu'il vivait dans un autre pays, soit parce qu'il était pas recensé, reçoit malgré tout la marque d'une maison. Chaque maison possède une relique de Mordred et son propre palais. Une fois la rentrée clôturée, la marque disparait des mains des sorciers qui sont à l'école, mais ceux qui ont ignorés l'appel des reliques se verront châtier par ces dernières de l'insulte commise. La marque apportera une douleur vive, une sensation de brulure se répandant dans le corps du sorcier. Elle prendra alors l'apparence d'une tête de mort, dessinée par la chair brulée et si par folie vous tentez de retirer cette marque d'infamie, elle réapparaitra en faisant revivre les mêmes maux.


  1. L'Épée : Située dans le palais du sud, protectrice de l'épée de Mordred, son blason est une épée plantée dans un sol enflammé devant le mythique oiseau de feu zhar-ptitsa. Cette maison a souvent recueilli les sorciers de la grande famille Romanov et semble privilégier les jeunes guerriers à l'esprit affuté. Les élèves de cette école sont souvent de grands duellistes mais aussi des sorciers nobles avec un grand savoir sur l'histoire de la magie.

  2. La Cotte de Maille : Située dans le palais du nord, protectrice de l'armure de Mordred, son blason est une cote de maille posée devant Psoglav, une créature au corps humain avec des sabots de cheval, une tête de chien avec des dents en fer, et un œil unique situé sur le front, lui même devant une montagne. Cette maison aime les sorciers faisant preuve de patience, mais aussi ceux qui possèdent de l'énergie à revendre. Elle a accueilli de grands joueurs russes de Quidditch ainsi que des sorciers connus pour leurs recherches avancées dans la maitrise de la sorcellerie.

  3. La Cape : Située dans le palais de l'ouest, protectrice de la cape de Mordred, son blason est une cape tendue par Bukavac, un monstre à six bras doté de cornes protubérantes, sortant d'un lac. Cette maison aime particulièrement les sorciers sachant utiliser la ruse et appréciant ce qui est raffiné. Elle est aussi la seule maison qui accueille des hybrides à Koldovstoretz. La Cape est connue pour avoir eu beaucoup de sorciers possédant des dons particuliers, comme les animagi, les métamorphomages, les Legilimens, ... mais aussi les plus grands spécialistes en Zoomagie.

  4. Le Grimoire : Située dans le palais de l'est, protectrice du grimoire des sortilèges de Mordred, son blason est un grimoire posé sur le corps du dragon Zmeï sur la pointe d'une montagne. Cette maison n'accepte quasiment que les sorciers de sang-pur et possédant un réel héritage dans le monde magique. Elle ne fait que quelques rares exceptions, comme Grigori Raspoutine, qui sont souvent considérées comme des sorciers à la grande destinée. Etrangement, les sorciers sortant de cette maison sont connus pour leurs talents poussés dans un domaine, que ce soit la médicomagie, les potions, les sortilèges et enchantements... Mais aussi pour souvent être porteurs d'un destin aussi grand que funeste.


Une légende dit qu'il existerait une cinquième maison qui ne possèderait aucun blason ni aucun palais particulier. Même plus que ça, ceux qui appartiendraient à cette maison choisiraient eux même leur maison d'accueil entre l'Épée, la Cotte de Maille, la Cape et le Grimoire, mais quand ils seraient choisis par les reliques de Mordred, le symbole sur leur mains serait des Ossements. La maison des Os serait liée à la relique la plus sacrée de Koldovstoretz, se trouvant dissimulée dans les profondeurs du Palais Royal, les ossements de Mordred. Ce seraient des sorciers considérés comme des "élus" qui ne devraient jamais parler de cette maison. Il y aurait qu'un seul élève chaque année. Qui sait si c'est une vérité ou juste une légende parmi biens des secrets au sein de cette école mystérieuse.

Le Palais Royal Koldovstoretz possède un enseignement très difficile et poussé, mettant en avant les cours de sortilèges et enchantements, de potions, de médicomagie, et d'histoire de la magie. Bien entendu ils enseignent aussi l'étude des moldus, de l'histoire du monde, de la généalogie, de la zoomagie, la botanique, l'astronomie, la métamorphose, ... Ils n'ont pas réellement de cours de défense contre les forces du mal, mais un cours appelé Les forces du mal, apprenant autant à se défendre contre qu'à pratiquer maléfismes et arts sombres. Les cours d'histoire de la magie sont très poussés, apprenant aux élèves l'histoire de la magie dans le monde ainsi que l'histoire des différentes écoles de magie. Les cours de sortilèges et enchantements, ainsi que de potions et de médicomagies, comprennent aussi des cours de recherches et études.

La première année à Koldovstoretz n'est que théorique et pratiques fondamentales comme la botanique, recherche de composants, identifications ..., et les élèves n'auront accès à une baguette magique qu'au cours de la seconde année.


code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
MAHOUTOKORO


Honneur et perfection
L'école de magie Mahoutokoro


Informations générales

Fondée sur l'île volcanique de Minami Iwo Jima, cette école a la particularité d'être la plus ancienne des écoles de magie mais aussi celle qui accueille le moins d'élève. Cette dernière n'accepte quasiment que des étudiants d'origine japonaise mais à partir de sept ans et jusqu'à leurs dix-sept ans. L'île n'est habitée que par des sorciers et semble totalement inhabitée aux yeux des moldus, paraissant, par magie, inhospitalière et son volcan se montrant menaçant pour éviter des visites non désirées.

Les élèves de sept à onze ans ne restent pas la nuit à l'école, s'y rendant chaque matin et repartant chez eux chaque soir à dos de pétrels-tempêtes géants. L'école est située au sommet du volcan, entourée par une légère brume, et ressemble à un ancien shiro japonais entièrement composé de jade blanc légèrement translucide. Tout le palais, tout comme son jardin, est fleuri d'une façon exquise, mettant en place les talents japonais pour l'harmonie. Certains élèves disent que les fleurs de sakura poussent tout au long de l'année et ainsi tombent en continu, apportant une forme de féérie.

Mahoutokoro bénéficie d'une excellente réputation, non seulement pour ses excellents résultats académiques mais aussi pour leurs compétences exceptionnelles au Quidditch. Chaque membre de l'équipe nationale de Quidditch du Japon ainsi que les vainqueurs actuels de la Ligue des Champions attribuent leurs excellentes performances à la formation épuisante qu'ils avaient reçue à Mahoutokoro, où les entraînements se font au-dessus d'une mer mouvementée et parfois orageuse, les joueurs étant obligés de garder un œil, non seulement sur les Cognards, mais également sur les avions d'une base aérienne Moldue située sur une île voisine.

L'île n'accueille pas uniquement des sorciers, mais est aussi un refuge pour les  pétrels-tempête géants, ainsi que d'autres créatures du japon cherchant à se réfugier loin des moldus, certaines se baladant autour du palais, dans les jardins ou même à l'intérieur du volcan. Vous pourrez ainsi tomber sur quelques kappas sortant des eaux, même si ces derniers continuent à se balader dans tout le Japon hantant les mares et les rivières... Ainsi que des onis qui préfèrent vivre dans les grottes du volcan et qu'il ne faut surtout pas déranger... Et pour finir un Hoo-hoo adulte vivant à l'école et veillant sur les élèves ainsi que sur ses poussins.

Il est intéressant de noter que Mahoutokoro n'a aucune tolérance pour les arts sombres et considère qu'un sorcier usant d'une telle magie doit être marqué de honte. D'ailleurs l'uniforme que porte les élèves est capable de ressentir cet art et si un élève ose pratiquer de la magie noire, son uniforme en deviendra blanc, ce qui engendrera un renvoi direct et un procès organisé par le ministère de la Magie japonais.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Mahoutokoro est connue pour avoir formé des sorciers d'un très bon niveau. En faite elle est même reconnue pour avoir vu naitre des sorciers touchant l'excellence, que ce soit dans la magie ou les sports. Beaucoup d'élèves de cette école sont devenus des champions dans bien des milieus, sont devenus des sorciers au renom impressionnant ou à l'histoire grandiose. Cette école a toujours veillé sur la perfection, la pureté de l'art et la grandeur du coeur de ses pratiquants. Ce qui fait que les Tengu de Toyohashi sont des joueurs de Quidditch crains à toutes les compétitions, considérés comme extrêmement talentueux mais surtout comme des joueurs qui maitrisent leurs balais et cela dans toutes les conditions climatiques.

Il faut savoir que le Quidditch aurait été introduit au Japon par le biais de l'école il y a plusieurs siècles par un groupe d'élèves de Poudlard tombés de leurs balais défectueux au cours d'un tour du monde. Sauvés par des membres du personnel de l'école qui avaient observé le mouvement des planètes, les élèves de Poudlard restèrent quelques temps là-bas pour leur apprendre les rudiments du jeu. Ce qu'ils ont regretté ensuite car lors de la première coupe du monde de Quidditch qu'a pratiqué le Japon, ils ont battu l'Angleterre. Cette histoire des temps passés montre parfaitement le comportement des sorciers de Mahoutokoro, le besoin de pousser le perfectionnement de l'art qu'ils apprennent à l'extrême pour y connaitre les moindres défauts et avantages.

L'uniforme des élèves de Mahoutokoro est enchanté et grandit en même temps que les élèves au fil des années. Il change aussi progressivement de couleur au fur et à mesure de l'apprentissage des élèves : au début de leur éducation, l'uniforme a une couleur rose pâle qui finira par prendre une teinte dorée si l'élève atteint les grades supérieurs dans chaque sujet d'éducation. Si par malchance l'uniforme devient blanc, cela veut dire que l'élève a enfreint le code des sorciers japonais en exerçant de la magie noire ou a enfreint le Code International du Secret Magique.

Le bois de cerisier est apprécié par les élèves de cette école et il est souvent considéré comme un grand honneur de posséder une baguette magique fait de ce bois. Même Garrick Ollivander a reconnu le prestige que représentait ce bois pour les élèves de Mahoutokoro.

Dès le plus jeune âge, les élèves de cette école apprennent à vivre en harmonie et avec le respect des créatures magiques, certaines faisant ouvertement parti de leur quotidien comme d'autres devant être apprivoisées pour accepter la présence des jeunes apprentis sorciers. Même si il est interdit de pratiquer les arts sombres, il est considéré qu'un esprit maléfique doit être considéré comme un être magique et non comme un démon. En effet les créatures ont toutes un rôle à jouer dans l'évolution du monde magique et doivent être acceptées ainsi que respectées pour ce rôle, quelque soit la nature de leurs interventions. C'est pour ça que les Onis ne sont pas chassés mais protégés.

Mahoutokoro ne fait aucune distinction dans la nature du sorcier, qu'il soit sang-pur, sang-mêlé, né-moldu ou hybride n'a aucune importance et n'entre jamais en compte. Seul les talents et le travail est pris en compte au regard des équipes d'enseignants ou aux yeux du personnel de Mahoutokoro. Ceci en va de même pour le Ministère de la magie japonaise. C'est pour ça que la majorité des sorciers n'hésitent pas à vivre parmi les moldus, car même si ils cachent le monde magique par sécurité, ils n'éprouvent aucune forme de sentiment de supériorité par rapport à ces derniers. Ils se voient plus comme des gardiens ou des protecteurs.

Chaque année, l'élève qui se voit attribuer la plus haute distinction apporte l'honneur à sa famille qui se recevra le droit d'accueillir un des poussins de Hoo-hoo. Il est important de savoir que pour le Japon, c'est un honneur qui marque une famille à vie que de recevoir un tel présent. D'ailleurs en 2014, le Japon a offert un poussin à l'équipe de Quidditch américaine.

Cette école ne participe presque jamais aux échanges d'élèves avec d'autres établissements.

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

L'école de magie Mahoutokoro envoie les inscriptions aux futurs élèves en janvier pour la rentrée d'Avril. Le nom des élèves inscrits apparait sur les fleurs de sakura tombant du cerisier géant se trouvant devant l'entrée du Shiro. Chaque pétale porte le nom d'un élève. Une fois venu le jour de la rentrée, les élèves sont sans maison de leurs sept ans à leurs dix ans. Lors de leur rentrée à leurs onze ans, ils devront alors participer à la cérémonie de répartition qui se fera uniquement sur la base de la couleur de la ceinture de leur uniforme. Comme vous le savez, l'uniforme de l'élève l'accompagne tout au long de ses études, évoluant avec lui, il en va de même pour la ceinture qui, lors des premières années, prend la couleur définissant la maison qui sera le plus adaptée pour les années à venir.


  1. Kitsune : Si la couleur de la ceinture a pris une teinte dorée, l'élève ira dans la maison du Kitsune dont le blason est un renard à neuf queues. Cette maison est liée à l'intelligence et forme surtout les élèves à devenir des chercheurs en mystères et magie expérimentale. Il parait que le Kitsune a tendance à pousser ses élèves vers la curiosité, quitte à les rendre espiègle, considérant que cette qualité permet de développer l'imagination et surtout pousser les sorciers à chercher plus loin que leurs connaissances.

  2. Tengu :  Si la couleur de la ceinture a pris une teinte noire, l'élève ira dans la maison du Tengu dont le blason est un corbeau au corps humanoïde habillé comme un sorcier. Cette maison est liée à l'âme et forme surtout les élèves à devenir des protecteurs, de futurs aurors. Il parait que le Tengu a tendance à jouer avec les limites de ses élèves pour les tenter vers les arts obscures car seuls ceux qui peuvent résister à cette tentation pourront devenir de véritables protecteurs contre les forces du mal.

  3. Nure-onna : Si la couleur de la ceinture a pris une teinte bleutée, l'élève ira dans la maison de Nure-onna dont le blason est un grand serpent avec la tête d'une femme aux longs cheveux. Cette maison est liée au coeur et forme surtout les élèves à devenir des enseignants et formateurs, des sorciers capables d'enseigner et partager leurs connaissances. Il parait que Nure-onna a tendance à pousser les élèves à faire preuve de sagesse en mettant leur parcours scolaire face à bien des épreuves dont certaines peuvent s'avérer dangereuses. L'expérience vécu fait souvent d'un être un bon professeur.

  4. Yamata-no-Orochi : Si la couleur de la ceinture a pris une teinte rouge, l'élève ira dans la maison de Yamata-no-Orochi dont le blason est un dragon à huit têtes et huit queues, avec des yeux rouges comme le sang. Cette maison est liée à la vision et forme surtout les élèves à la lucidité. C'est une maison assez controversée et crainte car elle est représentée par un monstre légendaire et dangereux, mais d'après un ancien directeur, cette maison serait la plus pure car elle a pour objectif de révéler la vérité aux autres sorciers et faire sortir le meilleur d'autrui. Cette description ne fait que rendre son rôle assez vague, mais il est vrai que de grands écrivains, médicomages, zoomages, entraineurs, astronomes ou encore devins sont sortis de cette maison. Il paraitrait que même certains êtres qui ont sombrés vers les arts sombres l'ont fait uniquement car leur destinée était de révéler le héros vivant dans le coeur d'autres sorciers.


Comme vous l'avez déjà compris, Mahoutokoro est l'école où l'enseignement est le plus long, mais c'est celui qui comprend aussi le plus de matières. En effet il n'y a pas d'options, toutes les matières sont obligatoires. Il est aussi important de comprendre que dans cette école, certains cours ne sont disponibles qu'aux membres d'une maison... Par exemple les cours de défense contre les forces du mal ne sont accessibles qu'aux Tengu, les cours de sortilèges expérimentaux ne sont accessibles qu'aux Kitsune, les cours de psychologie qu'aux Nure-onna et la legilimancie qu'aux Yamata-no-Orochi. Pendant les premières années d'école de jour, c'est à dire de sept à dix ans, les élèves étudieront surtout l'histoire de la magie, l'histoire des moldus, l'astronomie, la botanique, le soin aux créatures magiques, le vol, l'utilisation des objets magiques, la création de potions. Pendant les années d'internats, les cours de sortilèges et enchantements, divinations, métamorphoses, arithmancie, alchimie et étude des runes seront ajoutées.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
UAGADOU


Cieux et terre
La montagne d'Uagadou


Informations générales

Fondée il y a plus de mille ans dans les Montagnes de la Lune à l'ouest de l'Ouganda, aux montagnes de Rwenzori à la source du Nil. Elle est considérée comme la plus imposante école de toutes les écoles du monde magique, accueillant le plus grand nombre d'élève. Il semblerait qu'elle soit la seule école d'Afrique ayant survécu au travers du temps et accueille du coup les élèves venant de tout le continent. C'est un époustouflant édifice sculpté à flanc de montagnes et caché par la brume, de sorte que ceux que les sorciers qui la voient ont l'impression qu'il flotte dans les airs.

Si vous venez à rentrer dans cette édifice, vous comprendrez rapidement que toute la montagne est l'école, entièrement creusée à l'intérieur de la roche et donnant l'impression que cette dernière n'a pas de fin. Les couloirs ainsi que les salles sont nombreuses et un néophyte ne connaissant pas bien les lieux ou ne comprenant pas les indications pourrait s'y perdre et ne plus jamais retrouver sa sortie. Les différents locaux se trouvant sur le flanc de la montagne sont souvent des lieux de rassemblement, comme la salle des fêtes, ou la cantine, ou encore la salle de rassemblement. Il y a aussi la salle de botanique qui profite ainsi de la lumière naturelle alors que la salle d'astronomie se trouve toute à la pointe de la montagne, donnant une vue parfaite sur les cieux. Plusieurs sections de cette école ne sont pas liées aux autres, en effet vu l'importance de la taille, un système, rappelant celui du Ministère de la Magie d'Angleterre, a été mis en place pour passer plus rapidement d'un point à un autre de l'édifice. Chaque salle semble avoir été sculptée à la main et la lumière envahissant les lieux est bien entendu magique, s'activant automatiquement quand un groupe y fait son entrée.

Toute une partie de la montagne est réservée aux créatures magiques, les accueillant depuis la fondation de cet établissement. Cette partie est considérée comme un territoire protégé mais aussi sacré, il bénéficie un peu des mêmes restrictions que la forêt interdite et les élèves ne peuvent y pénétrer qu'avec le garde spécialisé en créatures magiques avec l'autorisation du directeur. Que ce soit pour des cours ou pour toutes autres raisons. Les créatures dont le territoire est menacé par les extensions des moldus ou qui sont retrouvées blessées sont aussi emmenées ici. Vous pourriez autant y croiser un Démonzémerveille qu'un Runespoor. D'après certaines rumeurs, un Basilic y serait aussi caché.

Certaines créatures dites hybrides viennent du monde entier pour y trouver un refuge, comme les elfes de maison ayant retrouvé leur liberté, des centaures, mêmes des lycanthrope pouvant échapper à l'astre lunaire dans les profondeurs de la montagne.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Uagadou est connue dans le monde magique pour avoir une façon très différente d'aborder la sorcellerie, qui sait se montrer assez difficile à accepter par les autres sorciers. Par exemple, lors d'un symposium international d'Animagi organisé en 2016, les élèves d'Uagadou ont organisé une transformation synchronisée pour démontrer leurs talents. Mais celle-ci a presque provoqué une émeute. Beaucoup de sorciers plus âgés et plus expérimentés se sentaient menacés par des adolescents de quatorze ans qui pouvaient se transformer à leur guise en éléphants et guépards, au point que certains ont porté plainte officiellement auprès de la Confédération internationale des sorciers.

Il faut aussi savoir que même si ils savent utiliser une baguette magique, invention européenne, les étudiants d'Uagadou préfèrent lancer des sorts simplement en pointant du doigt ou par d'autres types de gestes de la main. Cette technique leur confère une ligne de défense solide lorsqu'ils sont accusés d'avoir enfreint le Statut international du secret, ils pourraient dire qu'ils faisaient simplement un geste au hasard et qu'ils n'avaient pas l'intention de faire de la magie.

Malgré la réputation "mystique" de cette école et ses particularités pouvant déranger les autres sorciers, c'est un ancien élève de cette école qui est devenu le remplaçant d'Albus Dumbledore comme Manitou Suprême de la Confédération internationale des sorciers, Babajide Akingbade. Les sorciers venant de cette école sont surement ceux qui sont les plus proches de la magie pure, ils sont ceux qui utilisent le moins d'artifices ou d'outils pour exploiter la sorcellerie et cela ne fait pas d'eux de moins bons sorciers. Bien au contraire, ils sont tout aussi bons que ceux maitrisant une baguette.

Comme au Japon, cette école n'a jamais fait attention aux origines des élèves et ne se soucie pas de savoir quel est la nature de leur sang. Purs, mêlés, nés-moldus ou hybrides, tous peuvent apprendre et enseigner à Uagadou. D'ailleurs cette école reste ouverte aux échanges d'élèves avec d'autres écoles, appréciant de voir de jeunes sorciers s'intéresser à leur méthodes d'apprentissage.

Il n'y a pas réellement de vacances à Uagadou, en effet les cours sont dispensés toute l'année mais il y a beaucoup de périodes dites de pause pour les différentes fêtes, que ce soit des fêtes du monde magique, moldues ou des hybrides. Comme beaucoup d'élèves viennent de loin, vu que cette école regroupe tout le continent, la majorité restent tout au long de leurs études à l'école sans la quitter. Il est aussi intéressant de voir que certains se sont tellement attachés à l'établissement que même après leurs études ils décident d'y rester pour y travailler.

L'année des premiers examens, l'équivalent des BUSE, les élèves se voient récompensés après par un voyage scolaire. Se rendant ainsi étudier un parc naturel, comme la forêt cachée du Burkina-Faso, ou encore les ruines d'une des anciennes écoles de magie.

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

La Montagne d'Uagadou possède une méthode unique de sélection des élèves. En effet, les enfants prennent connaissance de leur inscription à l'école par le biais d'un Messager des rêves, envoyé par le directeur ou la directrice en fonction. Celui-ci apparaît aux enfants lorsqu'ils dorment et laisse un objet, généralement une pierre gravée, qu'ils trouvent à leur réveil.

Il n'y a par contre aucune maison au coeur de cette école, tout comme il n'y a aucune forme de concurrence mise en avant entre les différents élèves ou groupes d'élèves. L'école tient à respecter une forme d'ambiance où tous sont égaux et sont traités de la même façon. Aucun sorcier ne sera donc marqué comme faisant parti des intellectuels, ou des sportifs, ou des braves, ... Uagadou préfère ainsi entretenir un lien simple entre le sorcier et la magie, dispensant les mêmes cours à tous les élèves et offrant la possibilités à ceux en difficultés de suivre des cours de rattrapage dans la discrétion.

Les élèves de Uagadou sont connus pour dépasser l'entendement au niveau de certaines matières magiques, dépassant l'expérience des plus anciens sorciers de l'Europe. Ces matières sont l'astronomie, l'alchimie et la métamorphose. Les étudiants de l'école apprennent très taux à comprendre les astres et les étoiles, à pouvoir lire les messages s'y trouvant, à harmoniser leur magie avec les cieux. Pour Uagadou, l'alchimie prend carrément la place du cours de potions, et leurs connaissances auraient surement fait gagner des années d'études à Nicolas Flamel. Et comme vous avez compris avec l'accident du symposium international d'Animagi, les élèves apprennent tous l'auto-métamorphose et se montrent souvent capable d'utiliser le don d'animagus. Il ne faut par contre pas oublier que comme le patronus, l'animagus est une forme animale qui n'est pas choisie par le sorcier mais qui correspond à sa personnalité.

Les sortilèges et enchantements sont enseignés sans baguette, mais depuis quelques décennies l'utilisation de la baguette est enseignée aussi pendant les deux dernières années. Ceci étant une obligation donnée par la Confédération internationale des sorciers. D'ailleurs sur un sorcier venant d'Uagadou désire participer à un concours de sortilège, il est obligé d'utiliser la baguette.

Il n'y a pas de cours de défense contre les forces du mal, car les sorciers d'Uagadou considère que la magie n'est pas "mauvaise" ou "bonne", mais que ce qui définit une magie noire est comment cette dernière est utilisée. Par exemple, il a déjà été montré qu'un Doloris sait libérer un sorcier soumis au pouvoir d'un Imperio. De plus, il serait hypocrite de considérer certains sortilèges comme magie noire alors qu'ils sont considérés comme autorisés à être pratiqués par les Aurors, traqueurs de mage noire. Ce qui sous entend clairement que cette magie dite noire est nécessaire pour combattre des mages noires.

La seule magie totalement proscrite à Uagadou est celle liée à la résurrection. En effet, il est contre nature de tenter de ramener un être mort à la vie.

Il n'y a que très peu de cours d'histoire des moldus ou du monde moldu dans cette école. Avant il était considéré que les sorciers devaient vivre avec les moldus, dans les petits villages, pour protéger ces derniers et les guider. Ils étaient appelés guérisseurs ou sages. Mais avec l'évolution du monde et la technologie, ces sorciers ne trouvent plus leur place auprès d'eux comme avant et se mêlent beaucoup moins aux moldus.

code (c) rainmaker


_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
PRAKRAMANI VIDYALAYA


Finesse et spiritualité
Prakramani Vidyalaya


Informations générales

Son nom vient du sanskrit et signifie littéralement "école de magie".

Cette école est si ancienne que personne ne sait vraiment quand ni par qui elle a été fondée. Beaucoup de légendes existent à ce sujet, certaines plausibles, d'autres plus loufoques. Personne ne vous dira laquelle lui semble la plus probable : lorsqu'un ancien élève de cette école vous en parle, il choisira celle lui a le plus de chance de paraître excentrique à son interlocuteur. Cela permet d'alimenter le mystère et le secret autour des enseignement qui y sont révélés.

L'école est située quelque part au nord de l'Inde (dans l'état du Punjab) mais accueille les élèves venus de toute l'Asie, en particulier du Sud et du Moyen-Orient (les autres pouvant préférer l'école japonaise ou australienne). On n'en sait pas plus sur sa localisation géographique, protégée par un sortilège semblable au gardien du secret. Nul ne peut trouver cette école s'il n'y a pas été expressément invité. La trouver devient totalement instinctif lorsqu'on y est élève, que l'on y travaille ou que l'on y est convié. On ne peut pour ainsi dire pas se perdre sur le chemin de l'école.

L'architecture est à l'image d'un palais indien, très oriental, ouvert et arrondi. Chaque aile représente la région vers laquelle elle est dirigée. Les élèves de premières années sont logés dans les ailes correspondantes à leur région d'origine afin de faciliter leur intégration, mais à chaque rentrée, ils en changent pour découvrir d'autres cultures. La taille de l'établissement est assez démesurée, aussi il existe des plateformes (fonctionnant sur le même principe que les cheminées européennes) permettant de se déplacer facilement d'un bout à l'autre de l'école.

Les matières principales enseignées sont : l'histoire, la botanique, la métamorphose, les sortilèges, l'astronomie, la magizoologie, la médicomagie et les potions. Les matières secondaires sont nombreuses, on y trouve la divination (réservée aux élèves prédisposés seulement), les runes (et les textes magiques en général), les déplacements magiques (et pas uniquement le vol sur balai), la prévention et protection magique (un genre de défense contre les forces du mal mais sans la notion de bien/mal et axé sur la notion de sécurité magique en première année) et les duels. D'autres matières enfin, souvent artistiques, y trouvent aussi leur place, telle la musique magique, la danse magique, la technologie magique (l'étude des objets magiques et leur confection), les arts magiques, mais également l'alchimie et la magie expérimentale.

Les départements d'enseignements sont classés par des minéraux. Ainsi, le département de Jade enseignera les matières telles que la botanique, la magizoologie, la médicomagie, et les potions. Celui de la Pierre de Lune donnera sa place à l'astronomie, la divination, les déplacements magiques et la métamorphose. L'histoire, les runes, la prévention/protection, les sortilèges et les duels seront enseignés dans le département de l'Obsidienne, tandis que les matières artistiques et la magie expérimentale auront lieu du côté de la Topaze.

code (c) rainmaker




Les élèves et traditions

Lors de leur arrivée à l'école, les élèves sont testés, non pas sur leurs capacités magiques, mais leurs visions du monde, leurs inspirations et aspirations, ainsi que leurs éventuels dons (pour la divination par exemple) afin de leur proposer un enseignement adapté.

Dans cette école, des élèves de cultures et de milieux différents se côtoient, aussi les règles d'inclusion et de discrimination sont très strictes, bien que les problèmes rencontrés à ce sujet sont rares. De nombreuses religions cohabitent également, et la spiritualité ayant une place importante, on trouve des temples dédiés un peu partout sur le terrain de l’école, afin que chacun puisse pratiquer sa foi en toute sérénité. La langue d'enseignement est l'anglais.

Les élèves en classe sont répartis en filières, selon leurs prédispositions ou leurs centres d'intérêts. Ces filières sont multiples et variées, étant donné qu'aucune matière n'est obligatoire au-delà de la deuxième année. Le choix des matières se fait progressivement, et l'apprentissage se fait en accord avec une évolution programmée selon les éléments. Les élèves de première année sont ainsi liés à la terre, telles des petites graines à faire germer. Vient ensuite l'eau, pour les faire pousser entre la deuxième et la troisième année, puis le feu qui remet en question les acquis précédents pour laisser place aux savoirs-faire plus fertiles lors des quatrièmes et cinquième années, et enfin, l'air des dernières années, dont l'esprit ainsi ajusté va pouvoir choisir librement sa voie.

Les travaux de groupes sont encouragés, ainsi que les expériences. Il n'est donc pas rare de tomber sur des piliers un peu mous, des arbres multicolores ou même... des araignées volantes. Les seuls interdits sont de blesser autrui et d'endommager définitivement les locaux. Les sortilèges réalisés sur les êtres vivants ne doivent pas avoir d'effets irréversibles ou définitifs.

Les élèves intègrent l'école à leur douze ans et terminent vers dix-huit ans. Une fois diplômé, il est coutume de prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde de la magie et rencontrer d'autres sociétés magiques.


code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

La particularité de cette école c’est qu’en fait, les élèves ne sont pas répartis en maisons, mais simplement regroupés par année d’étude, symbolisées par les quatre éléments.


  1. La Terre : les élèves de première année sont considérées comme des plantes en devenir, dont il faut renforcer les racines et alimenter le terreau afin de les voir grandir et s’élever vers l’avenir. C’est une période où ils restent relativement libres, mais en zone sécurisée et surveillée. On insiste sur les fondamentaux et les remises en questions sont assez peu tolérées, même si les élèves et les enseignants doivent garder un esprit ouvert. Le symbole  associé est un arbre.

  2. L’Eau : la deuxième et la troisième années représentent un passage difficile. Il faut abreuver les élèves de nouveaux savoirs tout en leur laissant suffisamment d’espace pour s’épanouir. Il faut savoir ajuster la quantité pour ne pas se retrouver tari ou noyé. Les élèves de cet âge là, à l’image de cet élément, peuvent se montrer calmes et réfléchis mais également tempétueux. Le symbole associé est un fleuve.

  3. Le Feu : une fois les fondamentaux acquis, les élèves de quatrième et cinquième années se voient enseigner un certain esprit critique afin de s’approprier leurs aptitudes et élargir leurs horizons. Ainsi, on n’hésite pas à bouleverser les ordres du monde pour les guider sur un chemin plus vaste, plus riche, plus productif. Les caractères s’affirment et se font généralement plus posés, mais si les troubles se font plus rares, ils sont plus dévastateurs. Le symbole associé est une flamme.

  4. L’Air : la dernière année prépare à l’âge adulte et à l’entrée dans le monde qu’ils devront bientôt affronter avec leurs propres moyens. Les esprits sont façonnés pour réfléchir et apprendre par eux-mêmes, afin de veiller à ce qu’ils continuent de s’élever au-delà de la sphère d’enseignement classique. Les professeurs ne font plus qu’office de représentants et on invite les élèves à se renseigner sur les sujets abordés en cours avant l’ouverture dudit cours. Dès le milieu de l’année, il est courant que les élèves animent eux-mêmes des cours sur des sujets qui les intéressent et qui ne sont pas abordés par les professeurs. Généralement, toute l’école, quelque soit le niveau des élèves ou le rôle des adultes, est conviée. Le symbole associé est un jeune oiseau prenant son envol.


code (c) rainmaker


© Ayaz Bandyopadhyay

_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
SAINT ANDREWS


Moderne et vivante
St Andrew's Academy


Informations générales

Ce témoignage a été réalisé par Teddy Jones, élève originaire de la St Andrew's Academy en Australie

*voix-off de Dwayne "The Rock" Johnson*

Cachée au fin fond de la forêt profonde de Nouvelle-Galles du Sud, la St Andrew’s Academy accueille les jeunes sorciers de la moitié est de l’Australie, Nouvelle-Zélande et Papouasie-Nouvelle-Guinée qui souhaitent recevoir une instruction magique dans un environnement familial et paisible.

Tout commença vers 1800 avec l’arrivée des colons britanniques sur le continent australien. Parmi eux se trouvaient des anciens élèves de Poudlard. Ils eurent l’idée de se regrouper pour former une communauté afin de pouvoir transmettre leur savoir magique à toute leur progéniture. Ayant tous fait leurs classes dans la fameuse école de sorcellerie européenne, le comité s’inspira de leurs expériences respectives là-bas pour établir des règles et un curriculum.
Ce comité de sept sorciers et sorcières choisit un endroit reculé de la forêt afin de ne pas gêner les populations locales ni les colons moldus. Les sept se répartirent les cours et commencèrent à enseigner soit dans des cabanes en bois soit en plein air.

Miss Daisy, aussi adorable qu’elle pouvait être létale, s’occupait des cours de Défense contre les Forces du Mal. La jeune Harlow enseignait les Potions et le vieux Montgomery les Sortilèges. Gideon, l’oiseau de nuit, s’était naturellement tourné vers l’Astronomie et la Divination. Grandma Cordelia donnait des biscuits à chacun de ses cours de Métamorphose. Sir August, le fringant Fourchelangue, s’était donné pour mission de répertorier les animaux fantastiques de la région. Par conséquent, il donnait également des cours de survie en milieu hostile. Enfin, Phineas, le benjamin du comité et seul né-moldu, avait insisté pour que les enfants aient accès à une éducation complète. Il avait toujours regretté que les jeunes sorciers n’aient pas de bases solides dans les sujets nécessaires pour se débrouiller dans le monde réel.

Les sept professeurs d’origine furent par la suite surnommés les Legendary Seven. Ceux-ci construirent le château principal dans lequel ils pourraient dispenser leur savoir. Ils s’attelèrent aussi à établir un Code of Honor. Les Seven vivaient en harmonie et en famille.

Au bout de deux ans, Harlow et August demandèrent de l’aide au magicien aborigène Payu pour les plantes locales. Par la suite, ils l’invitèrent à rejoindre le corps enseignant. Avec lui arrivèrent des enfants aborigènes qui venaient en cours la journée et repartaient dans leurs tribus le soir.

A mesure que plus de sorciers européens venaient tenter leur chance en Australie en quête d’une vie meilleure, plus de jeunes sorciers demandèrent à intégrer l’école. Les Seven n’eurent d’autre choix que de se mettre enfin d’accord sur le nom de leur école. Ils finirent par adopter le seul nom pour lequel aucun d’entre eux n’avait d’objection : St Andrew’s Academy, en hommage au saint patron de l’Ecosse, mère patrie de Poudlard. Par ailleurs, ce nom fut apprécié pour sa simplicité et sa capacité à ne pas éveiller les soupçons du commun des mortels. Avec les années, les élèves prirent l’habitude de raccourcir le nom à St Andy’s.


*bruit de disque rayé*


code (c) rainmaker




Débuts et évolutions

Hey guys! C’est Teddy ! Merci au narrateur pour l’introduction mais c’est bon là je m’en charge. Alors ouais, bienvenue à St Andy’s !

Alors que je vous explique un peu comment ça se passe chez nous. L’éducation magique commence à 11 ans. On entre à l’Academy et on passe trois ans à apprendre les bases de la magie dans tous les domaines. A la fin de la troisième année, on choisit quel genre de sorcier on veut devenir selon les cours qu’on préfère. Alors on a trois catégories :

  • les Naturals, ils font des Potions, de la Botanique et des Soins aux créatures magiques, on dit qu’ils font de la magie avec leur coeur,
  • les Thinkers, eux c’est les intellos, ils utilisent leur cerveau pour l’Histoire, l’Astronomie, les Runes et l’Arithmancie,
  • les Willing (comme votre kangourou préféré *clin d’oeil*), nous on fait des Sortilèges, de la Métamorphose et de la Magie de combat, nous on y met de la volonté.

Une fois qu’on a choisi notre House, on passe trois autres années à approfondir nos connaissances dans nos sujets. Et puis finalement, on a une dernière année pour devenir expert dans un domaine. Alors voilà c’est plutôt cool.

Mais on n’a pas que des cours de magie. On a gardé l’idéologie de Phineas ce qui fait qu’on peut aussi suivre des classes de maths, littérature, géographie… Comme ça on n’est pas totalement des incapables.

Bon après, ces 100 dernières années, y a quand même beaucoup de choses qui ont évolué. Dans les cours ordinaires, maintenant on a physique-chimie, musique, menuiserie, commerce… Des trucs utiles en plus quoi.
Y a pas mal de noms qui ont changé aussi à cause de ce bon vieux Magicien d’Oz. 'Fin, on a toujours les noms officiels mais surtout comment on les appelle vraiment. Du style… La directrice c’est la Wicked Witch, le bâtiment principal c’est Emerald City, les profs on les appelle affectueusement les Winged Monkeys. Ensuite euh... un Natural c’est un Tin Man, un Willing c’est un Lion, et un Thinker c’est un Scarecrow. Bon et puis y en a pleins d’autres mais je vais pas vous embêter avec tout ça. Mais ouais, vous pouvez voir qu’on a vraiment exploité le bouquin, et même le film en fait. Bah ouais, notre hymne c’est carrément une variante de “Somewhere over the rainbow”. Je vous en fais un petit extrait pour voir ? *se racle la gorge* Hum hum.

Somewhere over the rainbow,
There’s a school
Where we all live in bungalows
And our dreams come true.


Quelque part par-dessus l’arc-en-ciel,
Il y a une école
Où on vit tous en bungalows
Et nos rêves deviennent réalité.

Si vous êtes sage, une prochaine fois je vous la ferai en entier. *clin d’oeil*
Anyway…

code (c) rainmaker




Les maisons et les spécialités

Alors ensuite, on a des maisons pour chaque catégorie. La Natural House est verte, la Thinker House est bleu ciel et la Willing House est orange. Dans ces maisons on a un Chef de Maison, qu’on appelle une Dorothy, qui s’assure qu’on fait pas tout cramer en gros. Avant ça, les trois premières années, on partage une maison avec tous ceux de la même année et on a un Parent de Maison pour veiller sur nous.

On a un grand campus où rien n’a été laissé au hasard en fait. Les Poppy Fields, les terrains de sport et les grands espaces sont dans le quartier Sud. Les maisons de l’Academy sont dans le quartier Ouest alors que l’Academy en elle-même se situe dans le quartier Nord. Et le quartier Est est réservé à la Prep School.

Justement, vous allez me dire, c’est quoi la Prep School ? Alors en fait voilà. On entre à l’Academy à 11 ans mais avant ça on peut avoir une éducation générale, moldue quoi, pendant 2 ans. Et comme les Totos sont des gamins, ils ont leur propre quartier pour pas être embêtés (et pour qu’ils nous embêtent pas non plus). Leur emploi du temps est franchement tranquille et ils apprennent les bases des bases. C’est pas mal pour les enfants qui viennent de familles 100% sorcières, on se sent moins bêtes après. Mais la Prep est totalement pas obligatoire, c’est pour ceux qui veulent.

Alors ensuite, de quoi je voulais vous parler… Right. Pour relier les différents quartiers, on a une Route de Brique Jaune (vous vous y attendiez pas à celle-là huh ! just kidding). On n’est pas obligés de l’utiliser pour traverser le campus mais c’est assez drôle. Surtout quand on fait la course pour descendre aux Poppy Fields.

Au niveau de l’ambiance, comme on est pas beaucoup par année, ça fait plus colonie de vacances que vraie école. C’est très familial en fait et très relax. On fait souvent des sorties sur le terrain ou juste on fait cours dehors quand la météo est bonne. On a des règles à respecter mais c’est vraiment plus des valeurs qu’un couvre-feu. Enfin, si les Totos et les Munchkins ont un couvre-feu mais c’est parce qu’ils s’y connaissent pas encore assez bien en magie, c’est pour la sécurité. Après on est plus autonomes, et on a plus de responsabilités aussi mais ça va. En fait en gros, on apprend à vivre en communauté et à travailler en équipe.

Bon je crois que j’ai fait le tour.
Kangaroo out!

code (c) rainmaker


© Teddy Jones et Elizabeth Magnussen

_________________


Highway to purity

The Obsidian heart.
Revenir en haut Aller en bas
Enoch Alday
Enoch Alday
Enoch Alday
Messages : 43
Points : 64
Date d'inscription : 24/08/2019
Localisation : Non loin de vous avec Eris
Emploi : Ecrivain de plusieurs ouvrages en Médicomagie, Zoomagie, et sur les créatures magique. Voyageur et baroudeur. Professeur
Enoch Alday
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: